Skip to main content

Parmi les différentes infrastructures informatiques existantes, les data centers n’ont cessé de prendre de l’importance dans notre société de plus en plus digitalisée.

Un nombre croissant d’entreprises se voit équipé de data centers personnels ou ont recours à des entreprises expertes du domaine pour obtenir des services de colocation, de cloud computing ou encore de stockage et de sauvegarde de leurs données informatiques. Il n’est donc pas étonnant que le nombre de data centers soit en forte augmentation depuis quelques années.

Mais alors que notre conscience écologique ne cesse de se développer pour sauvegarder l’avenir de nos enfants, il est essentiel pour ces entreprises spécialisées dans les data centers de se concentrer sur leur impact environnemental et notamment leur consommation énergétique.

Voyons ensemble en chiffres ce que représente la consommation énergétique des data centers et comment la réduire.

Un data center, qu’est-ce que c’est ?

Un data center, que l’on appelle aussi centre de données, est une installation qui centralise un ensemble d’infrastructures informatiques afin de stocker, traiter et diffuser des données informatiques et différents types d’applications. Sa fonction principale consiste à stocker des informations utiles au bon fonctionnement d’une entreprise.

Un data center regroupe à minima des serveurs, des sous-systèmes de stockage, des commutateurs de réseau, des routeurs, des firewalls ainsi que des câbles et des racks physiques permettant d’organiser et d’interconnecter l’ensemble de cet équipement informatique.

Data center et consommation énergétique en statistiques

la consommation d'énergie des datacenters

La commission Européenne a publié en 2020 un rapport sur les « technologies et politiques efficaces sur le plan énergétique d’informatique en cloud ».

Ce rapport, dont l’étude aura mis plus de 16 mois et qui fait 287 pages, a mesuré la consommation énergétique des data centers ainsi que son évolution.

Ainsi, la consommation énergétique des datacenters est passé entre 2010 et 2018 de 53,9 TWh/an à 76,8 TWh/an.

D’ici 2025, la moyenne des estimations considère que la consommation en énergie augmenterait encore de 25% pour atteindre 92,6TWh/an.

Pour essayer de visualiser ce que peuvent représenter ces chiffres, la consommation en énergie des Data Centers équivaut à environ 4% de la consommation globale dans le monde en 2015 selon RTE.

Une tendance à la stabilisation grâce aux data centers de grande taille

Néanmoins, la consommation d’énergie moyenne tend à ralentir fortement par rapport au nombre de data centers et au nombre de données stockées et échangées.

Une grande partie de ces gains résultent d’une meilleure efficacité énergétique des data centers. Les économies d’échelle offertes par les centres de données de très grande taille ont fait baisser leur score PUE (Power Usage Effectiveness) par rapport aux data centers de plus petite taille, ceux d’entreprises individuelles par exemple.

Néanmoins, les data centers d’entreprises de plus petite taille ont également connu une amélioration de leur efficacité énergétique lors de ces 10 dernières années.

Un rapport publié en 2005 par l’Uptime Institute a révélé que de nombreux data centers de petite taille étaient si mal organisés à cette époque que seuls 40 % de l’air froid destiné au refroidissement des baies de serveurs les atteignaient réellement, alors que les installations contenaient 2,6 fois plus de capacité de refroidissement que nécessaire. Depuis lors, la consommation d’énergie des centres de données s’est améliorée de 80 % grâce à l’utilisation de puces à faible consommation et de disques à état solide plutôt que de disques durs rotatifs.

Les nouvelles technologies installées dans les serveurs, notamment la virtualisation des serveurs, ont également permis d’améliorer considérablement la consommation d’énergie des data centers tout en réduisant leur coût. Les serveurs d’aujourd’hui sont non seulement plus puissants et plus efficaces, mais de meilleures pratiques de gestion des données ont aussi permis d’utiliser une plus grande partie de la capacité totale de chaque serveur.

Le passage à de grands data centers capables de tirer bénéfice de solutions énergétiques innovantes et durables a provoqué un pic massif des dépenses en serveurs. Toutefois, il est aujourd’hui rassurant de constater que ces installations permettront de limiter dans le temps la consommation énergétique nécessaire à leur bon fonctionnement.

Par ailleurs, avec la croissance rapide du cloud computing, les entreprises ont de plus en plus délaissé les data centers privés et les armoires à serveurs au profit de la colocation ou des services à la demande. Ainsi, l’exportation des infrastructures informatiques des entreprises vers des data centers modernes et de grande taille s’est avérée être un avantage déterminant en termes d’efficacité énergétique.

Malheureusement, ces mesures d’amélioration de l’efficacité énergétique des data centers n’est pas suffisant pour palier à la croissance des données informatiques que nous traitons et échangeons. Les mesures d’efficacité énergétique les plus faciles et les plus viables ont été mises en œuvre depuis longtemps, ce qui a entraîné une stagnation de la tendance générale de la consommation énergétique des data centers au cours des dernières années.

Google, par exemple, se targue d’un PUE impressionnant de 1,11 pour l’ensemble de ses centres de données dans le monde, ce qui n’est que légèrement inférieur au score théoriquement parfait de 1,0. Bien que ce résultat soit indéniablement louable, il n’a que peu d’incidence sur la consommation électrique globale des data centers, qui continue d’augmenter chaque année.

Euclyde Data Center, membre fondateur du Climate Neutral Data Center

Consommation d'énergie data center : climate neutral data center logo

Euclyde Data Center est membre fondateur de l’initiative européenne « Climate Neutral Data Center » officiellement lancée en 2020 et qui est coordonnée par l’association européenne du cloud, CISPE (Cloud Infrastructure Services Providers in Europe).

Il s’agit d’une démarche européenne volontaire en vue d’atteindre la neutralité carbone des data centers d’ici 2030.

Voici les engagements pris par les entreprises qui ont rejoint le Climate Neutral Data Centre :

Sur efficacité énergétique :

D’ici le 1er janvier 2025, les nouveaux data centers fonctionnant à pleine capacité devront atteindre un objectif de PUE compris entre 1,3, et 1,4.

Les data centers déjà existants devront atteindre ces mêmes objectifs au 1er janvier 2030.

Cette mesure s’appliquera à tous les data centers dont la puissance maximale est supérieure à 50 kW.

Sur les énergies propres :

La consommation électrique des data centers devra être composée à 75 % d’énergie renouvelable pour 2025 et devra atteindre les 100 % d’ici 2030.

Sur la consommation d’eau :

D’ici le 1er janvier 2025, les nouveaux data centers fonctionnant à pleine capacité devront consommer moins de 0,5 WUE pour ceux situés dans des climats froids et 1,0 WUE dans des climats chauds.

Les centres de données déjà existants devront atteindre ces mêmes objectifs d’ici le 1er janvier 2030.

Sur l’économie circulaire :

Selon l’ADEME, l’économie circulaire peut se définir comme un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant le bien-être des individus.

Les engagements à ce sujet sont très ambitieux. Les data centers devront réutiliser, réparer et/ou recycler 100% de leur matériel serveur usagé.

Les exploitants de data centers devront augmenter la quantité de matériel serveur réparé ou réutilisé et établiront un pourcentage cible de réparation et de réutilisation d’ici le 1er janvier 2030.

Sur le système d’énergie circulaire :

Les exploitants de data centers devront explorer la possibilité d’être reliés à des systèmes de chauffage urbain afin de déterminer si la chaleur captée peut être réutilisée de manière rentable et respectueuse de l’environnement.

Euclyde, fer de lance dans le green data center

Les questions environnementales sont fondamentales pour Euclyde Data Centers.

Si bien que depuis le 1er juin 2021, 100% de l’énergie utilisée dans nos data centers est verte et provient d’énergies renouvelables.

Si vous souhaitez discuter d’une solution plus respectueuse de l’environnement, moins énergivore et donc plus économique pour l’environnement IT de votre entreprise, nous vous proposons un échange téléphonique de 30 minutes pour faire une expertise de votre environnement IT.