Skip to main content

Dans notre monde qui se digitalise de plus en plus, les données informatiques prennent de plus en plus d’importance. Ces données ne cessent de croitre et représentent un enjeu majeur sur quelques-unes des thématiques les plus importantes du 21ème siècle : environnement, sécurité et confidentialité par exemple

Mais comment fait-on pour stocker ces données informatiques ? Comment fonctionnent les datacenters et à quoi servent-ils exactement ? Comment faire le bon choix pour stocker votre environnement IT de manière efficiente pour votre entreprise ? C’est tout ce que nous allons voir dans cet article :

Pourquoi les datacenters sont importants ?

Les datacenters jouent aujourd’hui un rôle fondamental dans notre société puisqu’ils sont avec les réseaux le socle de tous les services numériques que nous utilisons dans nos vies professionnelles et courantes.

C’est avec l’arrivée des smartphones et l’augmentation des usages internet que les datacenters ont pris de plus en plus d’importance. Et nous n’en sommes qu’au début : smart cities, objets connectés, réseau 5G… ne feront qu’accentuer le nombre de données informatiques que nous échangeons chaque jour.

Un datacenter (ou centre de données si l’on traduit) est un élément essentiel à l’hébergement des données, mais aussi à leur traitement.

Sans datacenter, nous ne pourrions surfer sur internet. En effet, chaque donnée transite entre un ou plusieurs de ces centres.

Pour les entreprises, les datacenters sont utilisés pour y stocker leurs données et leur environnement IT.

Qu’est-ce qu’un datacenter ?

Nous pouvons définir un datacenter comme un bâtiment physique et sécurisé qui centralise un ensemble d’infrastructures informatiques afin de stocker, traiter et diffuser des données informatiques et différents types d’applications.

Ainsi, tout centre de données doit être équipé :

  • De serveurs
  • D’ordinateurs et supports de stockage
  • De la fibre optique
  • De commutateurs
  • De routeurs
  • D’un système de climatisation
  • D’électricité
  • De dispositifs anti-incendie
  • D’une sécurisation des accès.

L'écosystème d'un datacenter

Un datacenter peut avoir différentes tailles : il peut s’agir d’une simple pièce équipée de quelques baies ou bien tout un bâtiment de plusieurs milliers de mètres carrés complètement dédié à la fonction d’hébergement.

Ces bâtiments dédiés au stockage et au traitement des données informatiques regroupent l’ensemble des éléments permettant l’implantation et le fonctionnement de matériels informatiques. Mais pas que. Ils sont aussi un point d’interconnexion entre les réseaux télécoms.

À ce titre, il est impératif qu’un datacenter fonctionne de manière ininterrompue puisqu’il s’agit d’une infrastructure neutre, indépendante et multi-opérateurs.

Les principaux équipements présents dans un datacenter

Le datacenter doit disposer d’un certain nombre de prérequis synthétisés dans l’illustration suivante.

(Illustration avec les équipements d’un datacenter)

Voyons plus en détail à quoi ils correspondent.

Un accueil physique pour les équipements

Un datacenter comme ceux d’Euclyde Data Centers est un bâtiment entièrement dédié à l’agencement de baies informatiques (ou racks).

Le bâtiment doit de ce fait offrir une zone d’accueil pour les racks informatiques agencée suivant une organisation spécifique appelée « urbanisation ».

Un agencement en urbanisation permet d’optimiser la distribution des fluides (froid, alimentation électrique, desserte réseaux…) tout en permettant d’assurer facilement le travail à engager sur les équipements (maintenance, ajout/retrait de baies…).

La disponibilité électrique

Pour fonctionner, un datacenter a bien entendu besoin d’électricité. La disponibilité électrique doit répondre aux besoins énergétiques des différents équipements présents dans un datacenter mais également à des questions de fiabilité et de qualité.

Pour garantir le bon fonctionnement et le refroidissement du matériel électrique, la chaine électrique des centres de données est donc équipée :

  • De groupes électrogènes qui permettent de prendre le relai en cas de coupure de l’alimentation électrique.
  • D’onduleurs qui permettent de délivrer aux équipements informatiques un courant électrique de haute qualité (régénération complète du courant électrique sans chute/ baisse de tension) et sans interruption en cas de coupure de l’opérateur électrique (grâce aux batteries des onduleurs qui maintiennent l’alimentation des équipements informatiques, le temps que l’alimentation du datacenter soit reprise par les groupes électrogènes).

Le système de refroidissement

Le refroidissement du matériel informatique est la principale source de consommation énergétique après les équipements informatiques eux-mêmes.

En effet, tous les appareils informatiques présents dans un datacenter créent de la chaleur. Pour éviter la surchauffe, des systèmes de refroidissement sont nécessaires.

Un système de refroidissement efficace et limité en consommation électrique va utiliser en grande majorité l’air présent dans le bâtiment du datacenter. On dispose les baies sur des planchers surélevés et disposées en rangées suffisamment espacées pour y favoriser l’aération.

Voici les différents types de refroidissement qu’il existe pour assurer la pérennité des équipements hébergés dans un datacenter :

  • La climatisation classique par échangeur air/eau, air/air, eau/air et eau/eau, avec les alternatives telle que la géothermie. Le refroidissement se fait ensuite par circulation de l’air refroidi, par circulation d’eau refroidie, ou à nouveau, par échangeur au niveau des équipements.
  • Le refroidissement par évaporation. De multiples systèmes existent. Mais le principe consiste à faire circuler de l’air chaud au travers d’un milieu humide ou d’air brumisé.
  • L’extraction d’air ou la circulation d’air (free cooling). Le principe de refroidissement est réalisé par le remplacement de l’air chaud du datacenter par un air plus frais venant de l’extérieur ou d’un système de refroidissement de l’air.
  • L’immersion, système qui consiste à plonger directement les équipements dans un fluide caloporteur, refroidi par l’un des systèmes décrits précédemment. Ce système permet de transporter de grandes quantités d’énergie dans un espace réduit.

Un dispositif de sécurisation des équipements

Nous avons vu précédemment l’importance qu’avaient les données informatiques et les datacenters dans notre monde actuel. C’est pourquoi il est impératif que ceux-ci soient équipés de dispositifs permettant d’assurer la sécurité des installations.

Les datacenters peuvent notamment être confrontés à des risques de vandalisme, météorologiques, intrinsèques à leur fonctionnement ainsi que des risques numériques.

Pour faire face à tous ces dangers, de nombreux dispositifs peuvent être installés : un système de vidéosurveillance des locaux 24/7 et 24h/24, un système de sécurité biométrique, un processus de mise à jour des droits d’accès, un système d’authentification multi-facteurs, un personnel de sécurité présent 24h/24 et 7 jours sur 7…

Enfin, les systèmes informatiques eux-mêmes sont équipés de dispositifs de protection contre les intrusions informatiques.

La Meet Me Room

La Meet me Room dans un data center

La Meet Me Room (MMR) est un lieu extrêmement stratégique pour un datacenter.

Il s’agit du point d’interconnexion entre les clients et les opérateurs d’un centre de données. Cet espace clos et sécurisé est uniquement accessible par l’hébergeur qui assure la continuité de bout en bout entre l’ensemble des baies clients et fournisseurs du site.

La MMR est l’endroit où arrivent tous les câbles de cuivre et toutes les fibres des baies du datacenter. Ils y sont ensuite raccordés et connectés entre eux pour faciliter l’échange des données en créant tout un écosystème de connectivité.

Une MMR sert notamment à raccorder :

  • Les entreprises ayant déployé leurs propres serveurs pour leur besoin personnel.
  • Les fournisseurs de Cloud public ou privé.
  • Les opérateurs qui relient les entreprises et les fournisseurs de Cloud.
  • Les opérateurs d’accès qui raccordent directement le Data Center aux bureaux des entreprises à travers un réseau privé virtuel (VPN).
  • Les opérateurs de transit qui raccordent les Data Centers aux points de peering afin de le connecter à Internet.

Quels sont les éléments à analyser lorsque l’on choisit un datacenter ?

Maintenant que vous savez mieux ce qu’est un datacenter, pourquoi il s’agit d’un élément essentiel au bon fonctionnement de notre monde digital et comment il fonctionne, voyons ensemble quels sont les principaux points à analyser lorsqu’une entreprise cherche un datacenter pour y héberger son environnement IT.

Qu'est ce qu'un centre de données

La sécurisation des données

Le premier élément essentiel à regarder concerne les dispositifs de sécurité déployés dans le datacenter.

Pour éviter tout risque de perte de données, une entreprise qui externalise son infrastructure IT doit s’assurer que les dernières normes de sécurité physique et de sécurisation du réseau y sont déployées. Ces règles de sécurité sont plus ou moins faciles à voir et à évaluer.

Pour en savoir plus, lisez notre article sur les normes de sécurité indispensables dans un datacenter.

La consommation énergétique

La commission Européenne a publié en 2020 un rapport sur les « technologies et politiques efficaces sur le plan énergétique d’informatique en cloud » qui a mesuré la consommation énergétique des datacenters ainsi que son évolution.

La consommation énergétique des datacenters est passé entre 2010 et 2018 de 53,9 TWh/an à 76,8 TWh/an. D’ici 2025, la moyenne des estimations considère que la consommation en énergie augmenterait encore de 25% pour atteindre 92,6TWh/an.

Pour visualiser ce que peuvent représenter ces chiffres, la consommation en énergie des Data Centers équivaut à environ 4% de la consommation globale dans le monde en 2015 selon RTE.

C’est pourquoi il est important, pour réduire votre emprunte carbone et baisser votre facture d’électricité, de vous assurer que le datacenter que vous choisissez dispose des dernières technologies et d’une politique environnementale engagée.

Apprenez-en plus sur la consommation énergétique des datacenters et les actions mises en place pour réduire leur empreinte carbone dans cet article.

Souplesse et scalabilité

Le datacenter que vous choisirez doit proposer une infrastructure flexible, qui peut être mise à jour et évoluer simplement et rapidement avec des systèmes modulaires, afin de supporter les besoins de croissance et décroissance rapides. Vos besoins d’aujourd’hui ne sont pas les mêmes que vos besoins de demain, surtout dans un environnement qui évolue aussi vite. Un service d’infrastructure à la demande permettra de faire évoluer le SI hébergé, tout en conservant le contrôle de la gouvernance et de la sécurité des données.

La proximité

Disposer d’un datacenter de proximité peut avoir de nombreux avantages.

Lorsque le datacenter est proche des locaux de l’entreprise, cette proximité a l’avantage de faciliter le contact avec le responsable du datacenter et de permettre à ses collaborateurs de se rendre rapidement dans ce centre pour y effectuer des tâches devant être faites sur place.

Par ailleurs, vous savez où sont stockées vos données, ce qui peut rassurer vos collaborateurs, vos clients et vous-même.

La fiabilité

Lorsque vous décidez de stocker vos données informatiques, il est important que vous puissiez y avoir accès à tout moment.

Pour cela, assurez-vous que le centre de données que vous choisissez soit interconnecté. Il s’agit d’une technologie utilisée pour mettre en relation plusieurs datacenters entre eux. Une fois qu’ils sont interconnectés, ces centres de données partagent les ressources des différentes infrastructures.

Par ailleurs, l’Uptime Institute, un organisme consultatif indépendant, classe les datacenters en quatre niveaux : TIER 1, 2, 3 et 4. Chaque niveau reprend les caractéristiques de l’échelon précédent, en y ajoutant des améliorations supplémentaires. Cela permet d’évaluer facilement la qualité et la fiabilité des capacités d’hébergement d’un datacenter.

  • Pour les datacenters de Tier 1, le taux de disponibilité moyen est de 99,671 % avec un arrêt annuel pour maintenance de 28,8 heures en moyenne.
  • Pour les datacenters de Tier 2, le taux de disponibilité moyen est de 99,74 % avec un arrêt annuel pour maintenance de 22 heures en moyenne.
  • Pour les datacenters de Tier 3, le taux de disponibilité moyen est de 99,98% avec un arrêt annuel pour maintenance de 1,6 heures en moyenne.
  • Pour les datacenters de Tier 4, le taux de disponibilité moyen est de 99,99% avec un arrêt annuel pour maintenance de 0,8 heures en moyenne.

La colocation, un service adapté aux entreprises qui souhaitent déléguer la gestion de leur hébergement.

Une entreprise peut choisir de stocker ses serveurs en interne et de les gérer elle-même. Cependant, à mesure que les entreprises et leurs besoins augmentent – en d’autres termes, à mesure que davantage de données sont générées – il faut davantage de serveurs et d’espace pour ceux-ci.

L’une des options consiste à construire une salle de serveurs dédiée sur le site, mais cela peut être compliqué à entretenir. Comme les serveurs fonctionnent en permanence, ils produisent beaucoup de chaleur, ce qui nécessite un refroidissement important pour éviter toute surchauffe. La quantité d’énergie nécessaire pour refroidir les serveurs peut être égale à la quantité nécessaire pour les faire fonctionner et peut également être très coûteuse. Il faut également veiller à ce que ces serveurs soient gérés 24 heures sur 24 afin que les données ne soient pas compromises en cas de panne de courant ou de cyberattaque.

C’est là que les services de colocation entrent en jeu. Les entreprises peuvent choisir de déléguer leur environnement IT pour héberger leurs données dans une installation sécurisée, supervisée 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, à température contrôlée et dotée d’une alimentation de secours pour garantir la sécurité du stockage des données. Les entreprises peuvent ainsi consacrer moins de temps à la gestion de l’infrastructure qui stocke leurs données et se concentrer davantage sur les fonctions essentielles à leur activité. Si vous pensez que ce type de prestation pourrait être adaptée à votre entreprise, venez en discuter avec nous. Nous vous offrons une expertise de votre environnement IT pour faire le point sur votre situation et vous proposer l’offre la mieux adaptée à vos besoins